L’hépatite C est mortelle, mais se guérit

Bien que l’on estime à 32 000 le nombre de personnes vivant avec l’hépatite C en Suisse et que 200 personnes en meurent chaque année, on ne parle guère de cette maladie infectieuse. L’association Hépatite Suisse poursuit donc sa campagne de sensibilisation pour la troisième année. Parce que l’hépatite C est curable aujourd’hui. Sur les canaux en ligne et avec une campagne de distribution de roses amicales, l’association informe les gens des risques et appelle à des tests de dépistage dans la seconde moitié de septembre. Le Groupe santé Genève participe également à cette campagne, tant dans sa campagne de distribution que dans le partage d’informations et de sensibilisation sur le domaine.

Communiqué de presse de l’association Hépatite Suisse

.
Mortelle mais guérissable

En Suisse, 32 000 personnes sont atteintes d’hépatite C. Un tiers d’entre elles l’ignore. Ce qui peut avoir des conséquences mortelles, alors que cette maladie se guérit et que les conséquences graves pour la santé peuvent être évitées. Alors faites-vous tester si vous pensez avoir pris un risque ou que vous voulez en avoir le cœur net. Tu peux facilement effectuer un test auprès de ton médecin de famille ou dans un centre de dépistage près de chez toi.

Trouver un centre de dépistage

.
Qu’est-ce que l’hépatite C ?

L’hépatite C est une inflammation chronique du foie provoquée par un virus. La maladie évolue sur de nombreuses années, voire sur plusieurs décennies, et détruit peu à peu le foie. Mais l’hépatite C peut également déclencher d’autres maladies en dehors du foie comme le diabète, des maladies cardiovasculaires ou certaines formes de cancer. Elle peut en outre provoquer un cancer du foie et rendre nécessaire une greffe. Chaque année, l’hépatite C tue 200 personnes, soit autant que la route.

En savoir plus

.
Nous le disons avec des fleurs

Les actions numériques sont complétées par une campagne de distribution de roses dans trois grandes gares suisses des trois régions linguistiques : À Lugano, Genève et Zurich, des bénévoles, des personnes touchées et des médecins distribueront des roses aux passants et répondront aux questions sur l’hépatite C.

  • Lugano, 17 septembre 2021, en collaboration avec l’Epatocentro Ticino à partir de 16 heures
  • Genève, 20 septembre 2021, en coopération avec la Fondation Phénix et le Groupe santé Genève à partir de 16 heures
  • Zurich, 30 septembre 2021, en collaboration avec le Centre Arud de médecine des addictions et les “Peers” d’Arud à partir de 16 heures
.

Sur le même sujet

Une question ?

Call Now Button