Informations sur la variole du singe (Monkeypox)

Qu’est-ce que c’est ?

La Variole du singe (Monkeypox en anglais) est une maladie causée par un virus dénommé Orthopoxvirus simien.

Le virus a été isolé pour la première fois chez le singe en 1958. Il existe également chez d’autres animaux rongeurs des forêts tropicales.  

D’habitude c’est un virus qui circule chez les animaux, mais des cas de transmission de l’animal à l’humain sont décrits depuis 1970, lors d’épidémies sporadiques, principalement en Afrique.

Depuis 2022, le visage de l’épidémie a changé en raison du nombre de cas très élevés apparus sur tous les continents et sans lien avec des cas provenant d’Afrique. De plus, le virus semble se transmettre désormais avec plus de facilité entre humains.

 

 

Pourquoi on en parle ?

Le 23 juillet 2022, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré l’« urgence de santé publique de portée internationale » concernant l’épidémie de variole du singe.

Le premier cas en Suisse est survenu le 19 Mai, et en date du 1er Novembre, 546 cas de Monkeypox ont été confirmés en laboratoire.

Ce chiffre reflète les cas confirmés en laboratoire. Il ne prend pas en compte les cas dépistés uniquement de manière clinique, ni les personnes n’ayant pas consulté.

 

Est-ce que c’est grave ?

NON. La majorité des personnes ont des formes dites modérées dont les symptômes disparaissent.

En revanche certaine catégorie de personnes : les femmes enceintes, les enfants, les personnes immunosupprimées et les personnes âgées (non vaccinées dans l’enfance) peuvent présenter des formes plus graves. De très rares cas de décès sont survenus. 

Les personnes vivant avec le VIH sous traitement efficace ne sont pas à risque.

Comment se transmet le virus ?

Le virus se transmet lors d’un contact étroit avec la peau et les muqueuses avec une personne infectée. Lors d’un rapport sexuel, l’échange de fluide corporel (ex : salive), l’exposition aux gouttelettes ou l’exposition au sang. .

On ne sait pas encore si le sperme ou le liquide vaginal peut donner le virus.

Il existe une transmission entre la mère et son fœtus, lors de la grossesse, et lors du contact peau à peau après la naissance.

NON, le virus ne touche pas seulement les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes. Les femmes cis et les enfants peuvent également être affectées.

Comment je sais si j’ai le virus ?

Si je suis contaminé, il faut entre 5 à 21 jours pour développer la maladie.

Les symptômes :

    • Fièvre ou sensation de froid
    • Mal de tête
    • Fatigue
    • Mal dans le corps
    • Inconfort ou douleur dans la région génitale ou anale
    • Apparition de boutons (pas obligatoire)
    • Attention : certaines personnes sont infectées sans avoir de symptômes (on parle de cas asymptomatiques).

 

 

 

Les Boutons peuvent apparaitre sur tout le corps (visage, mains et pieds).

 

Les boutons peuvent rester 2 à 4 semaines.

Il faut attendre que les boutons sèchent et que les croutes tombent pour ne plus donner le virus.

Je crois que j’ai le virus. Qu’est-ce que je dois faire ?

Si on pense avoir le virus, il faut se faire dépister le plus rapidement possible.

Où se faire dépister Genève :

    • Checkpoint : mardi et jeudi matin 8h-12h (sans RDV)
    • HUG : tous les jours (sur RDV)

ATTENTION : Il ne faut pas aller chez son docteur ou sa doctoresse habituel avant d’avoir téléphoné !

En attendant, ces gestes peuvent réduire les risques de transmission :  

    • Rester loin des autres personnes ou porter un masque
    • Ne pas toucher les animaux
    • Ne pas partager ses objets avec les autres
    • Ne pas faire de bisous / câlins
    • Ne pas avoir de rapports sexuels / utiliser un préservatif
    • Cacher les lésions par des pansements
  •  

Est-ce qu’il y a un médicament contre le virus ?

Non, il n’y a pas de médicament pour guérir la maladie. Certains traitements antiviraux sont en cours d’étude.

Mais il existe des médicaments pour diminuer les symptômes : contre la fièvre, le mal de tête et les douleurs dans le corps.

Est-ce qu’il y a un vaccin ?

Oui, Il existe un vaccin préventif. Ce vaccin a été créé initialement pour la souche de variole humaine mais selon une étude il confère une protection à 85% contre la variole du singe.   

Autorisé en Europe et aux Etats Unis, la Suisse attend la validation de son utilisation auprès de Swissmedic. 

Quels sont les critères pour bénéficier du vaccin ?

En Suisse les critères d’accès à la vaccination sont les suivants :

  • Être un homme ayant des rapports sexuels avec des hommes avec une sexualité multipartenaire
  • Etre une personne trans* avec une sexualité multipartenaire

 

Comment se faire vacciner ?

A genève, la direction générale de la santé a décidé d’inscrire les bénéficiair.exs sur une liste d’attente.

Le groupe santé Genève vous inscrit sur cette liste.

Envoyez à :  vaccination.monkeypox@groupesante.ch 

  • Nom et prénom
  • Date de naissance
  • Numéro de téléphone
  • Adresse email

 

En date du 1er Novembre, le programme de vaccination n’a toujours pas débuté en Suisse.

Si vous souhaitez être vacciné au plus vite, vous pouvez prendre RDV dans les centres de vaccination en France ou la vaccination y est gratuite.

Je connais quelqu’un qui est malade. Qu’est-ce que je dois faire ?

Est-ce que j’ai été très près de cette personne (bisous, rapports sexuels, longue discussion) ? Est-ce que j’habite avec cette personne ? Est-ce que je dors avec cette personne ? Est-ce qu’on a porté les mêmes vêtements ?

Si oui :

  • Surveiller sa santé
  • Si possible rester à la maison
  • Si possible rester loin des personnes
  • Si possible ne pas toucher des personnes ou des animaux
  • S’il y a des symptômes, penser à se faire dépister.

Une question ?

Call Now Button